Betafo et sa région  

Betafo est une petite ville des hauts plateaux à environ 15 Km d’Antsirabe et 260 km de Tana, bâtie sur la rive est d’un petit lac logé dans un cratère d’origine volcanique.

A la sortie sud-ouest de Betafo jaillissent des sources d’eau chaude … Tout autour de Betafo le relief est accidenté, succession de vallons avec des rizières en espaliers et des terrasses cultivées, des champs d’orge (pour la bière THB), bordées par des cactus, des buissons de fleurs, entrecoupées de ruisseaux avec quelques cascades. La terre est ocre rouge. La plupart des jeunes parrainés habitent dans des hameaux de maisons en pisée, une pièce pour toute la famille, sans électricité. Pour se rendre en classe ces enfants font 7 à 10 km à pied, en saison des pluies par des chemins boueux, parfois complètement inutilisables les obligeant à de longs détours, en saison sèche sous un soleil de plomb dans des envolées de poussière.

A Betafo, à part la nationale qui traverse la ville presque rien n’est goudronné. Il y a un grand marché le lundi et deux autres plus petits dans la semaine, marchandises à même le sol, joyeuse cohue, de gens, de chiens, de poulets, de cochons, de charrettes à zébus, manioc et riz séchant à même la route au grand bonheur des poules. On y achète tout, du charbon de bois , de l’alimentation, des fournitures scolaires, aux chaussures et vêtements dont la plupart sont des fripes venues d’Europe et  de Chine,  de mauvaise qualité….A part quelques gargotes,  et échoppes de produits de  « première nécessité »,  il n’y a pas de magasins à Betafo, mais une mairie, un bureau de poste(où n’arrivent pas les paquets) et bien sûr une garnison de gendarmes à côté de la prison, un commissariat de police, une pompe à essence et un hôpital de première catégorie. La plupart des gens sont cultivateurs. Il n’y a aucune industrie mais des petits métiers : conducteurs de charrette à zébus, bricoleurs de bicyclettes, de charrettes, ou de voitures à bout de souffle, d’appareil radio, colporteurs…A côté de la place du marché il y a un terrain de jeu de boules, les malgaches sont champions du monde de « triplette », et la station des taxis brousse avec lesquels chaque voyage est une aventure !

Antsirabe est la grande ville la plus proche, au sein d’une région agricole fertile et célèbre pour ses thermes. On peut y suivre la plupart des études post bac sauf médecine et vétérinaire. Mais les horaires fantaisistes des taxis brousse ne permettent pas un aller- retour dans la journée pour les étudiants qui y sont inscrits, surtout quand le jeune habite en dehors de Betafo. A 18h il fait nuit noire !

Sur les hauts plateaux il fait froid de fin mai à fin septembre la nuit et même très froid en juillet et août, avec un gros écart de température entre la nuit et la journée où le soleil tropical est au rendez-vous.  De mi-décembre à mi-janvier il fait chaud mais avec de très fortes pluies, souvent des cyclones dévastateurs de récoltes et de maisons.

 

Quelques photos locales :